Le karaté et les enfants

Le karaté est un des sports les mieux adaptés aux jeunes enfants et ceci pour plusieurs raisons que nous développerons plus loin.

Dans notre club, les enfants peuvent commencer l’apprentissage du karaté dés 4 ans, à cet âge là, cela se limitera à 1 séance d’initiation de 45 mn par semaine, ensuite dés l’âge de 5-6 ans, on peut passer à 1h par semaine d’enseignement un peu plus technique, car nous estimons que, d’une manière générale, c’est l’âge idéal ou l’enfant est suffisamment attentif pour pouvoir écouter son professeur et son corps est encore assez malléable pour se plier aux exercices d’assouplissement absolument essentiels.

Une séance d’entraînement enfant est constituée du même schéma que pour les adultes c'est-à-dire :

 

- Echauffement

- Assouplissement

- Exécution des diverses techniques

- Petits kumités (combats) souples

- Etirements, récupération

 

Mais bien évidemment, tout cela étant adapté à leur morphologie, la rigueur de l’effort est plus brève, l’atmosphère plus ludique bien qu’il leur soit demandé la même discipline et le même respect des usages (salut avant d’entrer sur le tatami, avant de commencer le cours, avant et après chaque combat...etc.)

Pour le jeune enfant débutant, une seule heure de cours par semaine est suffisante mais par la suite, surtout si l’enfant désire faire des compétitions, il est souhaitable de passer au moins à deux heures par semaine.

 

Que peut apporter le karaté à votre enfant ?

 

D’un point de vue physique, lorsqu’il est pratiqué raisonnablement, dans de bonnes conditions et régulièrement, le karaté contribue au développement harmonieux des muscles et des articulations grâce aux exercices d’assouplissement.

 Egalement, le renforcement musculaire se fera sentir progressivement.

 

Sur le plan psychomoteur, avec les nombreux déplacements en avant, en arrière, à gauche, à droite, le karaté se révèle être un excellent moyen pour l’enfant de situer son corps dans l’espace. L’exécution de mouvements de bras et de jambes, souvent en opposition, lui permettra d’améliorer la coordination et la latéralité de ses gestes.

 

Sur un plan purement psychique, le fait de travailler tous ensemble favorise le respect mutuel et la coopération :

 

 En effet,l’enfant, pendant le cours va, peu à peu, apprendre à modérer son comportement, à contrôler ses gestes afin de ne pas blesser son partenaire et à se concentrer sur l’exécution des exercices demandés, ce qui aura pour résultat de canaliser son énergie.

 

Le karaté, comme tout art martial, développe également un sentiment d’assurance, ce qui en fait un sport particulièrement adapté aux enfants timides ou peu sûrs d’eux.

 

Au fil des entraînements, en prenant conscience de ce qu’il parvient à réaliser, l’enfant gagnera peu à peu confiance en lui et se libèrera de ses complexes avec pour conséquence immédiate le fait que lors des compétitions, confronté à un jury et un public il ne cédera pas à la panique et sera capable d’effectuer son parcours sereinement et s’en retrouvera tout heureux.

 

Autre point intéressant, l’enfant, lors des rencontres sportives, va apprendre à accepter la défaite et se montrer respectueux des règles qui lui seront imposées.

Tous ces points ne peuvent que l’aider dans la construction de sa future personnalité d’adulte.

 

En conclusion, on peut dire que le karaté fait partie des disciplines qui, à travers le corps, sont également bénéfiques pour l’esprit. Ce n’est donc pas seulement un sport mais une école enseignant un art de vivre, une philosophie de la vie.

enfants karatekas.jpg
Etirement fille.jpg
Mae gueri enfant.jpg
ce site a été créé sur www.quomodo.com